Eternal Time ♪


 

Partagez | 
 

 Souvenirs, Souvenirs... |Benji|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Kinal
MEMBRE
Let me tell you who I am !

• Inscription : 08/07/2014
• Messages : 27

Carte d'Identité
Plus sur toi:
MessageSujet: Souvenirs, Souvenirs... |Benji|   Mer 27 Aoû - 15:43






Souvenirs, Souvenirs...
feat Benji.





La lune, cercle pâle et lumineux, éclairait le monde de sa douce 
clarté. Dans un petit pré, non loin, une jeune fille, rêve, le visage 
illuminé par la lumière du ciel étoilé. Une légère brise passe sur son
 visage, la rafraîchissant par cette chaude nuit. Elle rêve, assoupie,
 bercée par le chant du vent dans les arbres, par le murmure aussi
 incessant qu'apaisant du ruisseau qui coule non loin. Elle rêve.
 Doucement, lentement, ses souvenirs influent sur ses rêves, les
 mélangeant. 
Elle ouvre les yeux. Un éblouissante lumière les lui fait aussitôt 
refermer. Après s'être habituée à la lumière, elle regarde autour d'elle. 
Elle est couchée à même le sol, sous une simple couverture de toile
 sale et déchirée. Elle se lève et se voit vêtue d'une courte et fine 
robe de tissu beige. Elle tourne la tête de droite à gauche et devine 
où elle est. Un camp militaire. Elle s'est réveillée dans une tente 
de campement militaire. Elle sort en hâte et regarde autour d'elle. 
Tout d'abord, elle ne voit que des tentes, beaucoup de tentes. 
Puis elle aperçoit un petit feu, devant elle, où trois hommes 
discutent tranquillement. d'un même mouvement, ils se tournent 
vers elle et l'un d'eux se lève. il lui sourit en écartant ses bras. 
Bien qu'elle ne voit pas son visage, elle sait qui il est, elle sait qu'il 
lui sourit. Elle court vers lui et il l'étreint en silence. Papa... Puis 
tout se passe très vite. la jeune fille voit les tentes disparaître derrière
 les hommes. Les corps de ceux-ci se désagrègent sous ses yeux, et,
 avec un horrible impression de déjà-vu, elle voit son père disparaître
 lentement entre se bras. Elle se sert contre lui, mais trop tard, il est
 partit, et elle sait qu'il souriait encore, toujours. Elle hurle, et se fait
 envelopper dans l'obscurité. 
Elle se réveille en sursaut, les yeux écarquillés, la bouche sèche. 
Elle reste immobile quelques secondes, puis se prends la tête entre 
les mains et pleure en silence. Comme un doux refrain, elle répète à 
voix basse le nom de son père. Comme elle aimerait qu'il soit là près
 d'elle. mais non, peut-être est-il déjà mort, à la guerre. Peut-être ne
 le reverra-t-elle jamais. Un petit cri plaintif lui fait relever la tête. 
Elle sèche ses larmes en souriant et se tourne vers le perroquet à 
son côté. 
« Pardon, Ihnal, je ne voulais pas te faire de peine. » lui dit-elle 
en caressant ses plumes grises et dorées.
Le crépuscule avait fait place à une aube pâle. Le soleil se levait,
 effaçant peu à peu le rose matinal. Elle se tourna pour récupérer
 son sac mais suspend son geste. Elle vient de se rendre compte 
d'une présence à ses côtés. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Emily M. Mcdonald
MEMBRE
Let me tell you who I am !

• Inscription : 24/08/2012
• Messages : 608

Carte d'Identité
Plus sur toi:
MessageSujet: Re: Souvenirs, Souvenirs... |Benji|   Jeu 28 Aoû - 11:37



La nuit venait de tomber sur la ville de Forest Hill, aucun nuage ne semblait vouloir stopper le spectacle qui s’offrait à nous, je n’avais jamais vu autant d’étoile dans le ciel, elles sont si brillantes et si belles. On dirait même qu’elles dansent ensemble, elles me faisaient penser qu’elles étaient les âmes de nos anciens camarades, morts aux combats qui nous avaient opposé il y a quelque temps à l’armée humaine.

Je les regardais à travers la vitre me séparant de l’extérieur. Oui malgré l’heure tardive je bossais encore comme serveur ou garçon de café, ce job me prenait absolument tout mon temps, mais je remerciais encore Eliot de m’avoir trouvé se boulot aussi rapidement. Je travaillais à temps plein, l’école ne me satisfaisait plus vraiment, non je pense que je faisais plutôt un blocage avec maintenant, enfin depuis tout ce qu’il s’est passé dans cet endroit, j’étais un lâche, je les avais abandonné. Je n’avais pas le droit de faire cela.

L’heure du départ sonnait, j’étais une fois de plus celui qui devait fermer, j’en avais pris l’habitude j’aimais limite ça, je pouvais observer la ville d’un autre œil, je pouvais la voir autrement, quand personne n’y est, quand les rues sont vides de monde. J’aimais cette ambiance à la fois angoissante et mystérieuse, comme si la nuit la ville était prête à nous dévoiler ses secrets les plus intimes.
Je marchais toujours en direction de mon appart, pour rejoindre déjà Kitty, qui comme à son habitude allait râler de me voir arriver si tard. Par moment j’ai l’impression qu’elle se prend pour ma mère, certes elle m’a beaucoup aidé, mais ce n’était une raison pour elle de m’agressé sans arrêt pour des futilités, probablement un de ses passes temps, il est vrai qu’elle ne faisait plus grand-chose depuis notre retour à Forest Hill, elle se sentait un peu abandonné, mais que pouvais-je faire ? Repartir de nouveau en voyage autour du monde ?

J’enfonçais la clé dans la serrure de l’appart et laissant la ville mystère dans mon dos, je suis rentré sentant que je tombais de fatigue je n’ai pas eu à entendre la mélodieuse petite voix de mon ami, le regard que j’ai échangé lui avait fait rapidement comprendre que je ne supporterais pas ses remontrances ce soir.

Ne prenant même pas le temps de temps d’enlever mon jean et retirant seulement  ce qui me servait de tee-shirt, j’ai pris position dans mon lit qui pour le moment était mon meilleur ami, je ne pense pas qu’Eliot m’en voudra pour cet affront enfin j’espère. Plongeant dans mes rêves je laissais cette journée épuisante derrière moi, me concentrant sur la vie que j’aimerais tellement avoir. Arrivera-t-elle un jour ?
Le réveil que je mettais comme à mon habitude à six heures du matin me sorti d’un rêve des plus profond, j’avais à chaque fois envie de l’éclater se réveil de merde, mais c’est comme ça, je commençais le boulot à dix, mais j’aimais bien courir tôt dans la matinée, cela me donnait l’occasion d’observer le soleil se lever.

Un spectacle des plus impressionnant, maintenant les gens passent devant sans jamais le regarder, pensant que cela leur est quelque chose d’habituelle, alors que chaque matin le spectacle est magnifique, je ne comprends pas comment la population humaine pouvait être si ignorante des si jolies choses qui nous entoure, la nature est précieuse, on devrait en profiter tant qu’elle nous offre ses plus beau mystères avant qu’elle ne se retourne contre nous. Ne sommes-nous pas seulement des pantins que mère nature peut détruire en une seconde ? L’être humain est si naïf de croire qu’il a la maîtrise du lieu où il vie. Cela en ai pathétique.

Après avoir fait preuve d’une certaine philosophie, je me suis habillé en tenue adéquate, des baskets, un short et un tee-shirt. Kitty venait chaque matin courir avec moi, en profitant pour dégourdir ses petites pattes qui malgré leur tailles pouvaient aller extrêmement vite. Fermant la porte je commençais ce petit footing en compagnie de ma fidèle amie ?

Observant les premières lueurs sur les collines bordant la ville  j’ai vu un corps allongée sur le sol comme mort, bon c’est vrai que tu appelles les flics dans ses cas-là, mais on ne va pas dire que j’ai une très bonne entente avec ses cons. M’approchant je vie que le corps était encore vivant et qu’il commençait à se relever, alors là, j’avais l’air complètement con. Je devins rouge pivoine, une jeune femme en plus.
Et j’ai commencé à parler tout en mâchant mes mots :

-Euh… Désolé de vous avoir dérangé, je m’attendais pas à voir quelqu’un dans cet endroit, désolé.

Puis le visage de cette fille me disait quelque chose, un camp d’été ? Non impossible, cela ne pouvait pas être-elle ? Cela faisait si longtemps, elle ne pouvait pas être là pas elle ? Un perroquet était à côté d’elle. Non elle aussi était comme moi ? Puis je retrouvais mes esprits cherchant à savoir si c’était bien elle.

- Kinal ? C’est toi ?


Revenir en haut Aller en bas


avatar
Kinal
MEMBRE
Let me tell you who I am !

• Inscription : 08/07/2014
• Messages : 27

Carte d'Identité
Plus sur toi:
MessageSujet: Re: Souvenirs, Souvenirs... |Benji|   Jeu 28 Aoû - 16:01

Kinal récupéra en vitesse son sac et tourna la tête vers la personne. Un homme.
Elle leva les yeux et distingua ses traits, qui lui semblèrent aussitôt familiers.
Lui ne semblait pas avoir reconnu quelqu'un en me regardant.
Il ouvrit la bouche :

« Euh… Désolé de vous avoir dérangé, je m’attendais pas à voir quelqu’un dans cet
endroit, désolé.
»

La jeune fille allait répondre quand il fit une drôle de tête et ajouta quelques mots :

« Kinal ? C’est toi ? »

Elle se leva d'un bond et le regarda dans les yeux en esquissant un sourire. Un mince
sourire, qui s'effaça aussitôt. Elle était très mal à l'aise avec des garçons, alors en plus
que son interlocuteur soit Benjamin... Elle allait s'en aller quand quelque chose qu'elle
interpréta d’imaginaire la retint. Elle lui fit face à nouveau, et répondit simplement,
d'une voix qu'elle espérait neutre.

« C'est bien moi. Tu ne m'avais pas reconnue ? » demanda-t-elle.

Elle n'attendit pas de réponse et s’accroupit près de son perroquet. Tendant la main,
elle patienta jusqu'à ce que la boule de plume grimpe sur son bras. Puis elle lui
murmura à l'oreille :

« Tu oublie ce qu'il s'est passé tout à l'heure, Ihnal, d'accord ? Oublions Dornar. »

Elle senti ses yeux devenir humides à la mention du nom de son père, mais elle
reprit son sang froid et se rassura en caressant le perroquet. Un instant, elle se dit
avec angoisse que la garçon l'avait peut-être vue pleurer tout à l'heure, et c'était
bien la dernière personne devant laquelle elle aurait voulu se montrer faible. Elle
se rassit, en face du garçon, et tenta de garder son calme en affichant un triste
sourire.
Il n'a rien vu, il n'était même pas là... Il n'a rien vu... se disait-elle vainement pour se calmer.
Pourtant, elle se doutait bien qu'il l'avait vu, ne serait-ce q'un bref instant.
Elle resta en face du garçon jusqu'à ce qu'il daigne répondre.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Kinal
MEMBRE
Let me tell you who I am !

• Inscription : 08/07/2014
• Messages : 27

Carte d'Identité
Plus sur toi:
MessageSujet: Re: Souvenirs, Souvenirs... |Benji|   Lun 15 Déc - 14:03

Up ? :/
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Souvenirs, Souvenirs... |Benji|   

Revenir en haut Aller en bas
 

Souvenirs, Souvenirs... |Benji|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Souvenirs, souvenirs
» Souvenirs, souvenirs ... Patte d'Acacia et [Libre]
» [TERMINE] Quand plus aucun souvenirs vous reviens... [Pv Sacha Farmer]
» Les souvenirs...
» Les Limbes des souvenirs.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Time ♪ :: ~ AUX ALENTOURS :: •• Là-bas !-