Eternal Time ♪


 

Partagez | 
 

 Raise the Dead.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
ϟ Gwendolyn
ADMIN
« Life sucks. »

• Inscription : 06/11/2010
• Messages : 2926

Carte d'Identité
Plus sur toi:
MessageSujet: Raise the Dead.   Sam 18 Jan - 13:58

RAISE THE DEAD.  FEAT ALICE SETH



C
ette nuit-là, le ciel est couvert d'une épaisse masse de nuages. Parfois, la Lune devient visible et apparaît quelques instants, baignant l'académie dans une pâle lueur qui profère un sentiment de sécurité. Puis elle disparaît, elle redevient invisible et plonge le monde dans des ténèbres inquiétantes... La peur, le doute et la tristesse débarquent alors. Et ces ténèbres sont semblables à celles qui habitent le coeur et l'esprit de ce garçon assis là, sur le toit.

Le bonheur n'est qu'une trêve éphémère à la douleur, qui est présente  plus de la moitié de notre existence. Il a grandi dans la joie, dans les rayons du soleil et dans les rires. Désormais l'obscurité a conquis toutes ses pensées et ses actes. Il continue de vivre, mais dans la tristesse et les ténèbres, tel un fantôme. Il laisse la vie des autres s'écouler paisiblement et lui, il se cache dans l'ombre, en attendant le bon moment pour surgir et causer à son tour la douleur.
S'il vit encore maintenant, c'est parce qu'il l'a promis à sa soeur. Parce qu'il l'aime, qu'il ne l'oubliera jamais. Il ne pourra jamais faire son deuil, surtout en pensant qu'il aurait pu éviter le drame, s'il aurait été moins stupide. Il regrette tellement.

Mais sa soeur est là, tapie dans l'ombre. Personne ne peut la voir, mais elle est bel et bien là, à veiller sur son frère en permanence. Et elle sait qu'il n'est pas bien sans elle, qu'il n'est plus le même. Une partie de lui est partie avec elle et ne reviendra jamais. Elle observe, elle constate. Elle aimerait le toucher, le serrer dans ses bras, lui parler. Mais elle ne peut que lui témoigner de sa présence en rêve, ou en interagissant avec des objets. Alors, pour tenter de remédier à la peine de son frère, elle soulève les feuilles mortes de la cours et crée un tourbillon comme si un fort vent vient de se lever.
Aiden redresse la tête et observe le spectacle. Le souffle agite ses mèches, les feuilles s'envolent toujours de plus en plus haut, bien plus haut que les toits de l'école. Et tout à coup, tout s'arrête, tout se tait. Lentement, les feuilles retombent une à une sur le sol.

Le garçon baigné dans l'ombre aurait pu être invisible. Mais la faible lueur orangée émanant de sa cigarette trahit sa présence. Il ferme les yeux, aspire la fumée malsaine. Et il croit la voir, juste là. Il ne comprend pas. Elle est vêtue de sa robe blanche de défunte, ses longs cheveux bruns se soulèvent au grès d'un vent inexistant. Sa peau blanche semble luire dans l'ombre et elle tend une main vers lui, dans le but impossible de le toucher.
Aiden ouvre les yeux, la vision disparaît aussi rapidement que la Lune derrière les nuages. L'émotion le submerge, ses yeux s'emplissent de larmes. Mais il lutte pour les retenir. Il aspire une autre latte de sa cigarette, il rejette la tête en arrière et regarde le ciel sombre.




Revenir en haut Aller en bas


avatar
✘ Alice Seth
MEMBRE
Let me tell you who I am !

• Inscription : 01/01/2014
• Messages : 19

Carte d'Identité
Plus sur toi:
MessageSujet: Re: Raise the Dead.   Dim 19 Jan - 14:50

Memories...


« Kyle ! »


La fillette naïve que j'avais été s'était précipitée vers le lit d'hôpital où il était allongé. Reconnaissant la voix de sa petite sœur, il sourit et me salua. Kyle avait un bandeau sur les yeux, je me souviens avoir voulut savoir pourquoi et il m'avait répondu que des éclats de verre étaient arrivés dans ses yeux et que les médecins avaient dû le soigner, malgré ça, pour le moment, il était toujours aveugle. Je ne voulais pas entendre les paroles qui suivaient ça... Mais me boucher les oreilles étaient impossible et j'écoutais alors mon grand frère avec un sourire que je ne pouvais enlever de mon visage.

« Mais ne t'inquiètes pas, dans quelques jours, selon les médecins, je devrais retrouver la vue et je pourrais quitter l'hôpital, on pourra être à nouveau tous les deux »


m'avait-il rassuré.

« Promis ? »

Kyle chercha à tâtons ma main, quand il l'a trouva, il serra doucement dans la sienne comme pour me convaincre un peu plus de ce qui allait dire.

« Promis ! »


Menteur.

Je me réveillais soudainement avec un mélange de sentiments, la colère et la tristesse. Colère d'avoir été abandonnée, tristesse de ne plus avoir ce grand frère protecteur qui avait, pourtant, toujours été là. Des larmes coulaient le long de mes joues sans que je ne puisse les arrêter ou que je ne sache de quel sentiment elles provenaient. La fenêtre du dortoir s'ouvrit toute seule et se referma un grand coup. Encore une fois mon pouvoir partait complètement en live... Le petit museau d'un petit être que j'avais presque oublié vient toucher mon coup, m'apaisant immédiatement. Je baissais mes yeux encore baignés de larmes vers Ethan qui posa ses petites pattes griffues sur mon épaule, se hissant sur celle-ci  pour se lover dans mon cou mes cheveux rouge le cachant presque totalement. Il n'avait rien dit, mais rien que sa présence à mes côtés me rassurait et me faisait un bien fou. Je portais ma main à la minuscule boule de poil, le caressant.

*Merci...*

Inspirant et expirant profondément, je tournais la tête vers mon réveil dont les chiffres vert fluo agressèrent mes yeux encore rouge et gonflés. Il était tard... Très tard. Je savais que je ne pourrais pas me rendormir après ça, que quand j'allais fermer à nouveau les yeux, c'est son image qui reviendrait comme si elle était imprimée sur mes rétines. Je décidais donc de me lever, la fraicheur du parquet remonta dans mes jambes et m'arracha un frisson. Tel un zombie, je marchai jusqu'à la salle de bain et je faillis ne pas me reconnaître en croisant mon reflet dans le miroir.

« J'ai vraiment une sale tête... »

Le robinet protesta dans un couinement quand j'ouvris celui d'eau froide, m'aspergeant le visage de celle-ci pour paraitre plus réveillée. Je restai un moment penchée au dessus du lavabo, regardant les goûtes s'écraser une à une sur la porcelaine blanche. Il fallait que je prenne l'air. J'allais finir par devenir claustrophobe sinon. Séchant mon visage et m'habillant rapidement d'un pull et d'un jean avec de simple basket avant de partir en claquant la porte derrière moi. Oui, la discrétion n'a jamais été mon fort. Je me dirigeais à présent vers... Vers... Je ne savais pas trop en fait, ici, à part les salles de cours et le dortoir, je ne connaissais pas grand chose... Seulement sortir d'Eternal Time aurait été impossible, trop de surveillants, je montais donc les marches sans savoir sur quoi j'allais tomber. Au bout de quelques étages montés, je trouvais une échelle, j'y grimpa et me rendis compte que j'étais arrivée dans une sorte de grenier, reconnaissable à son plafond bas. La fenêtre de la pièce était grande ouverte. Avançant doucement vers celle-ci, je constatais qu'elle menait au toit. Je m'aventurais sur celui-ci, dans la pénombre, je n'y voyais pas grand chose, je distinguais à peine la fin du toit. Quand je passai la fenêtre, le vent frais et doux vient caresser mon visage et faire voleter mes cheveux le tout dans un sentiment de liberté, une sensation agréable qui valait bien tous les étages montés pour arriver jusque là.

*Alice... Ça sent la cigarette *


m'informa le putois recroquevillée au fond de la grande poche unique de mon pull.

Ah ? Un mégot de cigarette mal éteint ?

*Non, c’est une odeur toute fraîche… Quelqu’un est sur le toit avec nous en train de fumer.*

Je n’aurais su dire si mon ewig avait raison ou tord, ma vue ne venait que de commencer à s’habituer à la faible lumière de la nuit. Puis à vrai, je me fichais bien qu’il y est quelqu’un ou pas, tant que cette personne me laissait tranquille… Je continuais à marcher sur le toit, m’arrêtant un peu avant le bord. D’ici, on voyait rares les lumières des maisons de la ville encore allumées.

Revenir en haut Aller en bas


avatar
ϟ Gwendolyn
ADMIN
« Life sucks. »

• Inscription : 06/11/2010
• Messages : 2926

Carte d'Identité
Plus sur toi:
MessageSujet: Re: Raise the Dead.   Dim 19 Jan - 15:22



"A
iden... Tu me manques tellement... Pourquoi es-tu si triste ? Je suis là, tout près de toi..." Ce doux murmure se transforme dans le monde des vivants en une douce brise chaleureuse qui vient caresser le visage du garçon. Le regard fixé vers la pâle silhouette de la Lune, il a presque l'air d'être en transe, ailleurs, dans un autre monde. Le monde de sa soeur, peut-être ? "L'Au-delà" ? Mais l'appel de Lexie ne l'atteint pas. Ils ne sont plus du même côté... Ils se sentent, ils sentent la présence de l'autre et elle, elle peut le voir. Mais pas lui. Il reste seul, désespéré, en espérant que par un miracle inespéré, il pourra à nouveau la serrer dans ses bras.

Le toit offre une superbe vue sur Forest Hill et la campagne environnante. On peut voir les lumières des maisons et des lampadaires scintiller, et un océan de noirceur qui l'entoure. Parfois, dans cette mer de ténèbres, un point lumineux file sur une route et un rugissement de moteur résonne avant de disparaître dans le lointain. Aiden aime perdre son regard dans l'horizon et se souvenir de son pays.
Il se souvient des mètres de neige qui y tombent chaque hiver. Il se souvient des batailles de boules de neige avec sa soeur. Il se souvient des petites rues qu'ils connaissaient si bien. Il se souvient des grandes avenues bondées de monde. Il se souvient des chaussures qui claquent sur les pavés. Il se souvient du chapardage de quelques fruits sur les bancs des marchés. Il se souvient des rires et de la joie de vivre qui l'habitait quand Lexie était encore avec lui.
Il aime fermer les yeux, imaginer qu'elle se tient à côté de lui. Il s'imagine qu'elle est assise sur les tuiles du toit. Il s'imagine ses cheveux se soulever sous la légère brise. Il s'imagine son rire cristallin. Il s'imagine le bonheur d'être avec elle. Il s'imagine qu'elle lui dise "Aiden, reprends-toi, tu fais de la excrément !". Il voudrait se reprendre en main. Mais pour qui ? Pour quoi ? Pour quelles raisons ? Rien ne le motive à avancer.

Et puis tout à coup, des pas attirent son attention et le tirent de sa transe. Il ouvre les yeux et fixe l'intrus du regard. C'est une jeune fille qui vient aussi prendre l'air. Il ne lui attire pas plus d'attention et tire sur sa cigarette encore une fois. La brise devient moins forte, et devient naturelle. Ce n'est plus Lexie qui vient caresser son visage, c'est juste... Du vent. Elle n'aime pas se manifester devant les autres. C'est pour cela qu'Aiden vient régulièrement sur le toit pour passer un moment avec elle.
Mais là, une fille est venue gâcher son moment à lui. Le seul moment où il peut se permettre de s'échapper de la vie, de rêver. Lui qui pensait être le seul encore éveillé dans cette foutue école, y'a vraiment aucun moment où l'on peut rester tranquille.

- Qu'est-ce que tu fous là ? demande-t-il d'une voix sèche qui sous-entend qu'elle n'est pas censée être là

Revenir en haut Aller en bas


avatar
✘ Alice Seth
MEMBRE
Let me tell you who I am !

• Inscription : 01/01/2014
• Messages : 19

Carte d'Identité
Plus sur toi:
MessageSujet: Re: Raise the Dead.   Jeu 23 Jan - 21:28

Just, leave me alone...


Quelques minutes s'écroulèrent dans un silence presque religieux interrompus par les seuls bruits des voitures passant à toute vitesse dans les rues pas loin d'Eternal Time et le bruissement des feuilles remuées par le vent qui se faufilait entre les branches. Un silence parfait. Surement trop car une voix masculine presque menaçante brisa le calme ambiant.

« Qu'est-ce que tu fous là ? »

Charmant.

Je me tournais vers l'origine de la voix. J'y voyais à présent un peu mieux dans l'obscurité de la nuit. Là, dans la pénombre, une grande silhouette semble tourner vers moi, une cigarette, le seul point lumineux qui était visible, à la main. Je plissais imperceptiblement les yeux, voyant à présent de mieux en mieux la carrure d'un garçon ayant un peu moins de la vingtaine. Bientôt je pus voir ses yeux qui n'exprimait que la colère. Je ne comprenais pas, j'étais arrivée discrètement, n'avait fait aucun bruit et ne l'avait embêté et il trouvait le moyen de me faire comprendre que je n'étais pas à ma place ici ?! Ethan, ressentant mon exaspération naissante recula dans la poche de mon pull, se rapprochant un peu plus du fond de celle-ci et au passage, de mon ventre. Encore une fois, sa présence me calma, c'est donc toujours avec cette sérénité que je répondis à sa question.

« Dit, ça t'arracherais la bouche d'être un peu plus poli ? »

Ma voix assez douce ne me rendait pas crédible mais mon regard lui, pouvait facilement faire comprendre qu'il fallait pas me chercher bien que j'essaierais qu'il y est le moins de débordement possible si c'était le cas. Je n'avais pas envie de l’éjecter du toit à cause de mon stupide pouvoir de télékinésie tout ça pour une raison idiote qu'est : qui a le plus le droit d'être sur le toit ? En plus la réponse était évidente, nous deux, seulement lui n'avait pas l'air de concevoir les choses de ma manière.

« Puis j'ai autant le droit d'être ici que toi. Alors si t'es pas content, je ne t'obliges pas à rester. »

Sur ce, je m'assis sur le bord du toit, les jambes dans le vide. Regardant le paysage éclairé de quelques tâches de lumière se déplaçant ou pas. En fait, vu l'heure, ni l'un ni l'autre n'avions le droit d'être là mais là n'est pas la question. Ethan se décida à sortir de ma poche. La minuscule boule de poil noir et blanche venant sur mes genoux pour venir observer la vue.

Revenir en haut Aller en bas


avatar
ϟ Gwendolyn
ADMIN
« Life sucks. »

• Inscription : 06/11/2010
• Messages : 2926

Carte d'Identité
Plus sur toi:
MessageSujet: Re: Raise the Dead.   Dim 26 Jan - 19:50

« It's hard to walk away,
from the best of days. »
Times of our lives - Tyrone Wells

J
uste un peu de solitude. C'est donc trop demandé ? Où faut-il aller et à quelle heure pour être certain de n'être dérangé par personne ? Aiden fait clairement comprendre à l'intruse qu'elle n'est pas la bienvenue sur le toit. Enfin, son toit - du moins pour ce soir-là. La vue et le silence ont perdu tout leur charme à son arrivée. Il n'y a plus rien de magique et d'irréel. Il est temps de redescendre sur terre et d'affronter la réalité.

- Dit, ça t'arracherais la bouche d'être un peu plus poli ?

Le ton employé par la fille n'est pas du tout semblable au regard qu'elle adresse à Aiden. Sa voix plutôt douce lui aurait fait perdre toute crédibilité envers le jeune homme si ses yeux sombres n'avaient pas été aussi froids. Malgré qu'elle a l'air plus jeune que lui, elle ne semble pas être du genre à se laisser marcher sur les pieds et à déguerpir sous la pression d'Aiden.

- Puis j'ai autant le droit d'être ici que toi. Alors si t'es pas content, je ne t'obliges pas à rester.

Sur ces paroles, elle s'assit au bord du toit, laissant ses jambes tomber dans le vide. Aiden cesse de la regarder et se désintéresse totalement d'elle, préférant tourner son regard vers l'horizon plutôt que vers sa silhouette juvénile.
Il aspire une nouvelle fois de la fumée et la relâche par les narines. Le fumet s'échappe lentement et disparaît dans les airs. La cigarette raccourcie est terminée et Aiden lance le mégot devant lui. Le point lumineux passe devant la fille et plonge dans les abysses ténébreuses avant de s'écraser dans la cours en contrebas dans un silence parfait.

- Ta présence est si dérangeante qu'elle en a fait fuir les esprits.

Cette phrase pleine de sous-entendus ne va sûrement pas atteindre la fille autant qu'elle atteint Aiden. Certainement même qu'elle ne va pas comprendre, qu'elle va passer dessus et se dire que c'est juste une façon de parler. Mais non, Lexie a fui à son approche, délaissant le jeune homme dans une solitude éprouvante.
Vu comme l'intruse a l'air tenace, elle va se battre pour gagner sa place sur son toit. Mais Aiden, lui, va se battre pour quelques instants de plus avec sa soeur jumelle défunte. Car selon lui, aucun malheur du monde ne vaut les siens. Il est une aime en peine à jamais blessée...


Revenir en haut Aller en bas


avatar
✘ Alice Seth
MEMBRE
Let me tell you who I am !

• Inscription : 01/01/2014
• Messages : 19

Carte d'Identité
Plus sur toi:
MessageSujet: Re: Raise the Dead.   Dim 2 Fév - 19:44

Tit for tat...


Après ma réplique, le silence s'installa. Juste le bruit d'une inspiration calme et lentement, celle d'une expiration et puis l'odeur désagréable de la cigarette se propageant au gré du vent. La fumée néfaste entra par mon nez et vient jusqu'à ma gorge, me faisant tousser. Qu'est ce que j'avais horreur de ça bordel ! Le vent réussit cependant à repousser la fumée et je pus enfin respirer de nouveau correctement, c'est au même moment que je vis le mégot de cigarette passer à quelques centimètres de moi avant de finir sa chute en contrebas avec un bruit feutrée couvert par celui du vent. Outre l'odeur insupportable, je me souvenais pourquoi je n'avais jamais touché à une cigarette de ma vie. Plus petite, je m'amusais à imiter mon grand frère faisant toutes les bonnes choses qu'il faisait mais aussi toutes ses conneries. Un jour, je l'avais surpris en train de fumer et lui avait demandé si je pouvais faire la même chose. D'habitude, il me laissait faire les conneries qu'il faisait et je comprenais toute seule ensuite pourquoi je n'aurais pas dû le faire mais là, il m'avait défendu de fumer, que cela ne faisait que gâcher la vie et rien d'autre. Je lui avais demandé pourquoi, si c'était aussi grave, il le faisait et il avait été incapable de me répondre et malgré son manque d'explications, je l'avais écoutée...

« Ta présence est si dérangeante qu'elle en a fait fuir les esprits. »

Sa voix m'avait fait revenir sur terre. A vrai dire, j'avais à peine écouté ce qu'il avait dit. Ce qui m'énervait, c'est qu'il venait de balancer son mégot et que celui-ci aurait put, si j'avais bougé, me tomber droit dessus. Puis en plus, ce n'était pas vraiment propre de le jeter ainsi par terre. J'eus soudainement une idée.

*Alice... Ne le provoque pas... On ne sait même pas de quoi il est capable*
Gémit Ethan dans ma tête. Ce à quoi de je ne répondis même pas, préférant concentrer mon regard vers le vide, là où le mégot était tombé. Cela ne devrait pas être trop compliqué au vu de la taille et du poids de l'objet. Très vite, à mon grand étonnement, mon pouvoir se mit à m'obéir pour une fois, faisant sortir des ténèbres le filtre de la cigarette, qui s'élevait de plus en plus haut comme porté par une main invisible. Quand il arriva un peu plus au dessus du toit, je m'aidais d'un mouvement vive mais discret de la main pour le lancer à toute vitesse vers le jeune homme, j'entendis l'objet le percuter avant de retomber sur le toit.

« Les poubelles, c'est pas pour les chiens. »

Je n'avais jamais été une écolo' qui défend la planète bla bla bla, j'avais juste fait ça pour m'amuser en faites.

Revenir en haut Aller en bas


avatar
ϟ Gwendolyn
ADMIN
« Life sucks. »

• Inscription : 06/11/2010
• Messages : 2926

Carte d'Identité
Plus sur toi:
MessageSujet: Re: Raise the Dead.   Mar 11 Fév - 22:08



A
iden rejette sa tête en arrière, ferme les yeux. Dans un souffle, il prononce le prénom de sa soeur dans un appel de détresse. Mais il n'a droit à aucune réponse. Pas un seul souffle de vent. Pas un seul objet en lévitation qui témoignerait de sa présence. Elle est vraiment partie, ou alors elle n'a aucune envie de se montrer face à cette inconnue. Ce qui, connaissant la timidité de Lexie, est assez possible.
Aiden ramène ses genoux contre son torse et les entoure de ses bras. Il pousse un long soupire.

Et tout à coup, une toute petite silhouette rabougrie s'élève dans les airs. C'est le mégot de cigarette qui remonte. A cet instant, Aiden est certain qu'il s'agit de sa soeur, un sourire discret se peint sur ses lèvres. Mais il se demande pourquoi elle ferait ça, surtout devant cette fille... Son sourire disparaît instantanément lorsque le mégot est propulsé vers lui, le heurte avant de retomber sur le toit sans un bruit.

- Les poubelles, c'est pas pour les chiens.

Aiden ne comprend pas tout de suite et tourne sa tête vers l'intruse sans pour autant afficher une émotion particulière. Juste qu'il ne saisit par la situation.
Son pouvoir serait celui de la télékinésie, et pourrait-elle donc agir de la même manière que Lexie ? Dans tous les cas, elle a décidé d'être chiante et ça ne va pas du tout au jeune homme.
Il prend le mégot entre ses doigts et s'amuse à écraser le filtre entre l'index et le pouce.

- Ho miss-écolo, tu veux que j'te le fasse bouffer ce mégot ? Ca me ferait de la peine d'être si méchant. Pas envers toi. Mais plutôt envers cette vieille cigarette usagée qui n'a rien demandé.

Du coin de l'oeil, il observe la réaction de la fille. Si elle tient vraiment à l'emmerder jusqu'au bout, il n'aura aucun scrupule à lui faire avaler par les trous de nez. Comme on dit, aux grands maux, les grands moyens !


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Raise the Dead.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Raise the Dead.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Version N°15 : Bang bang you're dead !
» Red Dead Redemption
» Segment Triple H , Undertaker , Dead Game !
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Time ♪ :: ~ ETERNAL TIME :: •• Internat :: •• Lieux Extérieurs :: •• Toit-