Eternal Time ♪


 

Partagez | 
 

 Perdue dans le noir... Ou presque !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: Perdue dans le noir... Ou presque !!!   Dim 4 Aoû - 13:12

 Dimanche, le soleil se couche derrière les arbres, ne laissant derrière lui qu'une traînée orangée dans la poussière. Une petite fontaine fait miroiter le monde qui m'entoure, j'y observe les carpes colorées qui nagent dans le fond. Je me relève de la margelle sur laquelle je m'étais assise pour avancer un peu plus loin dans le parc. Je regarde partout autour de moi, je ne reconnais rien. Évidement, je ne suis jamais venue ici... J'avais pris l’initiative de me promener en ville il y a deux heures, il faisait beau, un peu froid, mais le temps était clair. J'avais trouvé qu'une ballade ne pouvait pas être déplaisante... à bien y réfléchir, ce n'était pas une si bonne idée ! Je suis perdue... Nelly m'avait pourtant prévenue, ça ne l'a pas empêchée de se joindre à moi.

 Tant pis, j'en ai assez de me prendre la tête ! Tans pis pour les cours de demain, tans pis pour le règlement qui interdit aux juniors de sortir à partir de telle heure, horaire que j'ai oublié. Je n'ai jamais aimé les règles. Je vis à ma manière, sans rien demander à personne, après tout je ne fais rien de mal ! Je flâne, l'esprit tranquille, sous la lumière tombante. Je suis bien ici, je me sens comme bercée par le vent, je chantonne en marchant, avec Nelly qui m'accompagne en pensée. Elle ne s'inquiète pas, pourtant elle sait que je ne saurais pas retrouver notre chemin, elle se contente de flotter dans le bocal à cornichon au fond de mon sac. L’ambiance n'est pas propice à l'inquiétude, de toute manière ! On entame une discussion entre amies, je souris pour la première fois depuis que je suis arrivée. Dix jours...

 Mon sentiment de bien-être n'est cependant que de courte durée, alors que le soleil disparaît complètement à l'horizon, ma peau se met à briller légèrement... C'est pas vrais, non ! Je frotte mes mains l'une contre l'autre, comme si ça pouvait changer quelque chose. J'enfile une paire de mitaines prise en secours dans ma besace. Il faut que je rentre. J'enfonce mon bonnet sur ma tête pour éviter que quelqu’un n’aperçoive mes cheveux fluorescents et accélère le pas. Le bout de mes doigts éclaire le sentier devant moi, je les fourrent dans mes poches, après avoir remonté ma veste jusque sous mon menton. Nelly, plongée dans le noir depuis le début me demande ce qui perturbe mes pensées. La nuit est proche... Je vais encore m'attirer des ennuis !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Perdue dans le noir... Ou presque !!!   Ven 23 Aoû - 18:53

-Theooooo-euh !

Aube vient de se jeter sur mon visage, alors que je cherchais le sommeil, en train de compter les moutons. Je ne bouge pas d'un cil, bien décidé à passer ma nuit tranquillement.
On venait de me désigner cette chambre, sans voisin, tout seul (ce qui ne va pas m'aider à me faire des amis), avec 2 lits inoccupés, il y a à peine une heure.
J'ai eu droit à tout le règlement intérieur, consignes, horaires en tout genres, interdictions... Je ne sais pas trop comment définir cet endroit : Collège, centre aéré, prison ? J'en sais trop rien.

-Theooooo-euh !

Excédé, je grogne :

-Quoooooooi-euh ?

Je sais parfaitement ce qu'elle veut, et c'est ça qui m'énerve. Je me redresse et la fixe, observant son regard de chien battu.

-J'ai faim !

Je mets ma tête entre mes mains, si il y a bien quelque chose qui me gonfle, chez elle, c'est ça.

-'Tain, Aube, on est pas chez nous, là, on peut pas sortir dans le jardin quand on veut, comme on veut, je t'ai déjà dit 100 fois de prendre tes précautions avant de dormir.

Histoire de rajouter du poids à ses supplications, elle se place sur ma tête, tentant d'enlacer mon crâne avec ses pattes.

-Et moi, je t'ai dit 101 fois de me faire une réserve.

-Une réserve avec quoi ? Une boîte d'allumette ? Je vais pas collectionner des insectes pour les conserver sur ma table de nuit...

Je me dédouble et prend Aube dans ma main, pendant que je me dirige vers ma porte et que je reste dans mon lit en même temps.

-Je te préviens, si je me fais choper, je dirais que c'est de ta faute, on n'a pas le droit de sortir à cette heure.

-Si tu avais le don d'invisibilité, ce serait plus simple.

-Ben voyons, ça va être de ma faute...

La porte s'ouvre dans un léger grincement aigu, je jette un œil dans le couloir et sort de ma chambre sur la pointe des pieds.
Quelle plaie...
Après quelques minutes de marche sur la pointe des orteils, je fini par sortir discrètement dans le jardin.
Je pose Aube au sol pour qu'elle aille chercher sa nourriture toute seule, manquerait plus que je ramasse sa pitance à sa place.
J'aperçoit quelqu'un qui se dirige vers les dortoirs, sous une tonne de vêtement, il ne fait pourtant pas si froid... Et c'est là que je m'aperçoit que son visage est en train de briller.
Ca doit être une mutante, comme moi.
Elle me remarque, mais elle n'y prête pas plus d’intérêt. Juste avant qu'elle ne rentre dans le bâtiment, je lui lance :

-Mon ewig finit de manger, et je rentre.

Je ne savais absolument pas à qui j'avais affaire. Une junior ? Une surveillante ? La fille du directeur ? Sous cette masse de tissu, impossible de le savoir. Et comme je n'ai pas envie qu'elle raconte que j'étais dehors à cette heure là, je préfère prévenir, histoire que j'aie une bonne excuse.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Perdue dans le noir... Ou presque !!!   Lun 26 Aoû - 14:56

 Cette fois-ci, il fait totalement noir. Je fais fonctionner mes méninges à pleine puissance pour enfin retrouver un quartier qui m'est familier. Je n'ai aucune idée de l'heure qu'il peut être maintenant, mais vu le temps que j'ai mis à me retrouver, je peux affirmer assez facilement que la nuit est déjà bien avancée. J'emprunte les ruelles les moins fréquentée, de peur de me faire remarquer, je marche vite, les yeux fixés au sol et marmonnant des jurons. Tout ça pour une promenade, on m'y reprendra, tiens ! Nelly, ballottée en tout sens dans le fond de mon sac tente désespérément de me calmer avec des paroles réconfortante. C'est à peine si je l'entends. Je tourne à droite, rasant un mur, me retrouve dans un cul-de-sac, fait demi-tour en rageant, maudissant cette ville labyrinthique... Je crois prendre la bonne route et me retrouve dans un autre lieu, visité quelques minutes avant. Je deviens folle. Agacée et fatiguée de tourner en rond, je consens à écouter la voix de la sagesse qui martelle à la porte de mon esprit :

- « Je t'écoute, Nelly... »

- « C'est pas trop tôt. Je sais comment rentrer. »

Deux heure que je tourne en bourrique pour m'entendre dire ça. Une vague de colère me submerge comme la plage à marée haute. Je hurle :

- « C'EST MAINTENANT QUE TU LE DIS !!! »

- « Chhhut ! N'oublie pas que je suis dans ton sac. Officiellement, tu parle donc toute seule. »

- « C'est peut-être préférable... Qui irait discuter avec une méduse... »

Je l'écoute m'expliquer le chemin en continuant am route, dépitée. J'aime beaucoup mon éwig, même si au fond de moi, j'adorerais l'étrangler. Où plutôt, la sortir de son bocal. On n'étrangle pas une méduse ! Ses paroles me guident, je ne fait même plus attention aux rues que j'emprunte et aux regards des passants, je marche tranquillement, le nez dans mon col, semblant écouter de la musique, histoire de me couper du reste du monde. Les abords de l'école sont proche, s'agit de pas se faire remarquer à présent. Je décide de passer par le jardin pour plus de discrétion. Un bruit de pas me fait tourner la tête. Un élève tâtonne dans l'herbe sous la lune. Étonnée, je n'y fait pas attention. Si il veut une heure de colle, moi ça ne me tente pas.

- « Mon ewig finit de manger, et je rentre. »

Ah ? Son ewig ? Quelqu'un comme moi, donc. Une certaine curiosité me pousse à aller voir ce qu'il fabrique. Je reviens sur mes pas et demande :

- « En pleine nuit ? Y mange quoi, ton ewig, des vers luisants ? »
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Perdue dans le noir... Ou presque !!!   Lun 9 Sep - 11:42

Elle s’est brusquement intéressée à ce que je faisais, sa curiosité l’avait sans doute poussé à faire demi-tour. A la fois content et gêné qu’elle me pose une question, je lui répond :

-Non, elle a juste faim quand il ne faut pas.

Je regarde la petite tache violette batifoler dans l’herbe, croquant les insectes qui tombent sous ses pattes velues trempées par l’humidité de la nuit.
Elle n’a aucun prédateur ici, ou très peu. Faut dire que ce n’est pas le genre d’araignée qu’on trouve dans un bosquet et les seuls dangers valables sont les abeilles et les frelons.
Sans lui dire quoi que ce soit à propos de la nouvelle arrivante, je chuchote :

-Aube, t’as fini ?

La silhouette violette se retourne, puis chuchote également :

-Encore deux trois insectes et je serais cal…

Elle remarque enfin l’étrangère, qui la fixait. Elle sursaute puis galope vers moi pour me grimper sur l’épaule. Ne voulant pas perdre de temps avec ses petits inquiétudes ridicules, je lui dis :

-T’as aucune raison d’avoir peur, retourne finir ton repas, je n’ai pas envie de ressortir à 3 heures du matin parce que tu n’as pas assez mangé.

Ne faisant même pas attention à mes paroles, elle me dit dans l’oreille :

-Theo, t’as pas vu ? Elle brille comme une luciole !

J’avais vu, merci.
Croyant que je n’ai pas compris, elle rajoute :

-Mais si, regarde son visage ! On dirait un réverbère !

Aube et la discretion...
Impossible qu'elle n'ait pas entendu sa remarque, et ne la connaissant pas du tout, je ne sais absolument pas comment elle va réagir...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Perdue dans le noir... Ou presque !!!   Sam 28 Sep - 19:05

 Après ma course à travers la ville, m’arrêter un moment pour souffler n'était pas désagréable. Le garçon que je venais d'accoster avait les yeux rivés vers le sol, suivant une sorte d'insecte à huit pattes du regard : une grosse araignée violacée.

- « Non, elle a juste faim quand il ne faut pas. »

 J'imagine... Heureusement que mon éwig n'a pas l'habitude de me réclamer à manger sans cesse, je sens que ça m’énerverais très vite. Je n'ai jamais eu la patience avec les animaux, le seul que j'ai jamais adopté étais un vieux chat des rues agressif et solitaire. Il se débrouillait tout seul et ça me convenait parfaitement. Après, pour ce qu'il s'agit de Nelly... Elle ne mange pas beaucoup (c'est quand même plus de 95 % d'eau, une méduse!). Sur cette réflexion, je continuais d'observer l'arachnide, amusée. Je n'avais jamais encore vu d'araignée chasser, et, vu l'heure qu'il étais, que je soit en retard de quelques minutes de plus ou de moins après le couver feu... ça ne changeait plus grand chose. Au bout de quelques minutes, le jeune garçon s'adressa à son animal :

- « Aube, t’as fini ? »

- « Encore deux trois insectes et je serais cal… »

 Aube, visiblement le nom de l'araignée, ne finit pas sa phrase. En se retournant, elle s'était rendu compte de ma présence, ce qui l'avait fait sursauter. Apparemment, je lui faisait peur... C'est drôle de dire ça car en général, c'est plutôt nous, les humains qui avons peur des araignées ! Peur que je juge moi même un peu idiote étant depuis longtemps fascinée par la beauté de leurs toiles. Littéralement effrayée, elle courut se réfugier sur l'épaule de son maître pour lui chuchoter à l'oreille :

- « Théo, t’as pas vu ? Elle brille comme une luciole ! »

 Ah. C'est donc ça. J'ai l'habitude des réflexion par rapport à mon don, ça ne veut néanmoins pas dire que j'apprécie. Surtout de la part de ce genre de bestiole. Le-dit Théo, certainement habitué au remarques de son éwig, ne réagit pas plus que ça. Heureusement pour lui, fatiguée comme je suis, j'aurais plutôt mal pris un commentaire. Mais l'araignée enchaîna :

- « Mais si, regarde son visage ! On dirait un réverbère ! »

 … Quelle comparaison recherchée. Je fis la moue en foudroyant Aube du regard, histoire de lui faire comprendre sa gaffe. La « luciole » passait encore, mais un réverbère... Je remontais mon col, nous plongeant tous les trois dans une pénombre plus obscure. Vexée, je fis mine de faire demi-tour vers l'école en marmonnant :

- « Mouais... Bon, continuez à vous amuser dehors si vous voulez, moi je rentre. »

 Nelly, commençait déjà à somnoler, et moi même, j'avais hâte de retrouver mon lit. Une fois arrivée à la porte, j’actionnai la poignée et... ne parvint pas à l'ouvrir. Elle était fermée à clef. Soit elle s'était fermée automatiquement sans que Théo ne s'en rende compte, soit quelqu'un était passé pendant que nous discutions, nous enfermant dehors par mégarde. Je hurlai une série de gros mots, réveillant Nelly en sursaut. Non, mais quelle journée !!!


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Perdue dans le noir... Ou presque !!!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Perdue dans le noir... Ou presque !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une Ame perdue dans la forêt de Cendre [Pv Nuage de Cendres]
» Petite virée dans le Canyon [libre]
» NALA CANICHE ABRICOT F 13 ANS PERDUE DANS LE 34
» Perdu dans le désert !
» Torse-nu dans le noir... [PV Haley]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Time ♪ :: ~ FOREST HILL :: •• Extras :: •• Parc de la St. Jean-