Eternal Time ♪


 

Partagez | 
 

 Deux Berry pour le prix d'un [PV Florian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: Deux Berry pour le prix d'un [PV Florian]   Mer 19 Juin - 19:58

Accoudé à la fenêtre, je compte les mouches qui envahissent le taxi. Pris d’un ennui terrible, je joue à pierre-feuille-ciseau avec mon deuxième corps, qui est assis à côté de moi à la place du milieu, pour augmenter mes réflexes.
Le chauffeur, qui semble sortir de sa léthargie au fur et à mesure de sa léthargie, dit à mes parents :

-Alors, les enfants, vous êtes des petits nouveaux ?

-Pourquoi "les" ?

-Euh, parce que vous êtes deux ?

-Parce qu’on…

-… est deux ?

-Vous avez…

-…bu avant de prendre le…

-…volant ?

J’adore parler de cette façon à ceux qui ne connaissent pas mon pouvoir, ils ont toujours l’impression que je suis des jumeaux tellement proches l’un de l’autre qu’ils savent parler comme une seule personne.

-Theo, arrête d’embêter le monsieur…

Mon père me regarde d’un air absent. Il doit réfléchir si il a bien fait de m’envoyer là-bas. Je fais disparaitre mon deuxième corps, en pouffant devant les yeux éberlués du chauffeur, qui me regardait dans le rétroviseur.

-Alors, c’est ça, votre… Enfin, ton pouvoir ?

Mon père ne me laisse pas répondre, de peur que je dise une bêtise, surement.

-Regarde par la fenêtre, Theo.

Je m’exécute, et aperçois deux grands bâtiments au loin. Je détourne le regard, j’aurais amplement le temps de regarder ma future demeure plus tard. Le chauffeur, qui s’est enfin remis de ma démonstration, commence à s’agiter devant son volant. L’internat ne doit pas avoir une bonne réputation.

-On arrive dans 5 minutes, dit-il avec une voix légèrement angoissée.

Les roues crissent bruyamment sur le bitume du parking, pendant que je contemple les deux bâtiments qui me narguent de toute leur hauteur.
Je sors du véhicule, tremblant légèrement.
Je saute dans les bras de mes parents, et reste collé à eux pendant quelques longues minutes. Mon père me caresse la tête et sors ma valise du coffre. Ma mère s’agenouille devant moi et me dit :

-Tu sais ce que tu dois faire, hein ? Nous ne pouvons pas t’accompagner à l’administration pour régler les derniers papiers, alors il va falloir le faire toi-même.

Je hoche la tête et prend ma valise en utilisant mon pouvoir, pour éviter de trop me fatiguer. Mes deux corps sont de chaque côté de la valise, la prenant par les deux poignées. Je me dirige vers l’entrée, sans me retourner, et me rapproche de la porte. J’entend ma mère me hurler :

-On revient te voir dans un mois !

Je ne me retourne pas.
En quelque sorte, ils m’ont trahi.
Et une fois que je serais dans cet internat, je ne leur appartiendrait plus. Ils n’avaient qu’à ne pas m’y envoyer.
Une fois que j’aurais franchi le seuil de la porte, je serais à la fois libre et en captivité.
Je tourne la poignée de porte, et pénètre dans le bâtiment. Une fois rentré, je m’assois par terre et ouvre ma valise. Aube en sors, en suffoquant :

-Aaaah ! De l’air ! Tu n’aurais pas pu me laisser plus de place ?

Elle regarde les couloirs vides, et me chuchote :

-On est arrivé ? Je n’ai plus besoin de me cacher ?

-Oui, c’est bon, dis-je en la posant sur l’épaule d‘un de mes corps.

Je lui avait dit, avant de venir, que quand on sera à l’internat, je n’aurais plus besoin de la cacher. Je voulais montrer clairement ma différence, je voulais que tout le monde comprenne mon message muet :

"J’ai une araignée sur l’épaule, je peux lui parler, et j’ai un pouvoir.
Et je vous emmerde tous."

Mon araignée ne sera probablement pas acceptée, et le directeur appellera sans doute mes parents, car je ne crois pas qu’on ait le droit d’amener un animal, même un invertébré ici. Enfin, bon, on improvisera.

Je tends l’oreille, la porte par laquelle je venais d’entrer, s’ouvre.
Un étudiant (enfin, je crois), rentre, une belette juchée sur son épaule.
Il regarde mes deux corps, puis passe à côté de moi, comme si de rien était.
Je sors :

-Euh…

-…excusez-moi.

Il se retourne, et aperçoit enfin Aube, qui se cache derrière ma tête, la belette a dû lui faire peur.

-Les animaux sont...

-…acceptés, ici ?

Je ne sais pas ce qui me prend de faire le malin avec mes pouvoirs avec lui, en plus c’est une question parfaitement idiote, car si on accepte sa belette, je ne vois pas pourquoi on n’accepterais pas Aube… Ca fait moins de saletés et c’est plus facile de s’en occuper.

PS:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Florian Desthell [ABS]
MEMBRE
Let me tell you who I am !

• Inscription : 09/05/2013
• Messages : 250

Carte d'Identité
Plus sur toi:
MessageSujet: Re: Deux Berry pour le prix d'un [PV Florian]   Sam 6 Juil - 10:52


    Un jour comme les autres, à part que je suis finalement sortit de l'internat pour pouvoir respirer dehors. Respirer autre chose que la peinture neuve du bâtiment qui me donne la nausée. Je suis aussi sortit pour autre chose de plus ou moins légal : fumer. Depuis très peu de temps je me suis mis à cette drogue commercial au dépend de ma mère poule. Pas pour faire comme tout le monde, pas pour frimer, mais pour évacuer un certain stress. Assis sur un bloc de pierre dans le parking à l'entrée de l'internat, Sam dans ma capuche, je sortis mon briquet et mon paquet avant d'en placer une à mes lèvres.

    -Flo... tu sais que tu risque d'avoir des poumons détruits si tu continu. Et ta mère ? Elle le prendra comment ?

    C'est sans lui répondre que je laissai la fumée de nicotine remplir cet organe si précieux pour vivre. J'avais commencé au lycée, en première année d'enseignement avec Valentin que j'avais rencontré lors de mon troisième déménagement. Un type sympa, mais que ma mère voyait d'un mauvais œil. Peut-être pour ça que nous avions changer d'endroit finalement. Dix minutes que j'étais là et une voiture, enfin un taxi, entra dans le parking. J'observais le manège qui se tramait. Un couple avec un jeune enfant, qui devait avoir entre 10 et 15, un junior en gros, sortirent du véhicule.

    -Heu, Flo... J'ai bu ou...

    Non, mon meilleur ami n'avait pas bu, le gosse venait de se dédoubler. Sûrement le pourquoi du comment il allait venir ici à Eternal Time. J'étais trop loin pour entendre, mais pas pour voir, même si cela ne me concerner guère. Le petit avança jusqu'à la porte, sa mère hurla quelque chose comme un revoir ou autre. Il s'était pas retourné. Je voyais les parents qui restèrent un peu pour voir leur gosse entrait dans l'internat et retournèrent dans le taxi. Je savais exactement ce que pouvait ressentir cet enfant tout en ayant peut-être l'impression que c'était différent.

    -Flo, on rentre, fait froid.

    Je me tournai vers Sam et effectivement, le vent s'engouffra dans son pelage et dans mon cou. Je terminai ma clope, l’écrasai contre le sol et rentrait en croisant le nouveau avec son double dans le couloir, une araignée sur l'épaule qui disparut derrière sa tête, son ewig peut-être. Je continuais de marcher comme si de rien n'était tandis que Sam les observait en tournant la tête. C'est alors que j'entends :

    -Euh…
    -…excusez-moi.


    Je me retourne tranquillement pour paraître le plus amical possible, j'ai beau être timide, ça passe mieux avec les enfants, enfin, à partir de 13 ans, je les compte plus comme des enfants. Il continua sa phrase en duo avec son autre lui.

    -Les animaux sont...
    -…acceptés, ici ?


    Je le regardais avec des yeux rond comme des billes l'air de dire : 

    « Si j'ai une belette dans une capuche, oui on accepte les animaux. »

    Mais c'est Sam qui pris la parole à ma place.

    -Yep mon gars. Ton ewig passera même quasi inaperçu. Elle trop petite comparer à la hyène de Willow ou au lynx d'Oxane, hein Flo ?

    Je soupirai, il avait pas tort. Je prit la parole plus ou moins en regardant mes pieds comme à mon habitude et en passant ma main sur ma nuque en la massant. Je puais certainement la cigarette.

    -Heu ouais... Il a raison. Les... heu... les animaux sont ok ici. Enfin, perso... on a rien dit pour Sam, donc... ouais.

    Il allait sûrement me prendre pour un con, mais j'assume.


P.S.:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Deux Berry pour le prix d'un [PV Florian]   Sam 6 Juil - 12:13

A ma grande surprise, c’est sa belette qui me répond :

-Yep mon gars. Ton ewig passera même quasi inaperçu. Elle trop petite comparer à la hyène de Willow ou au lynx d'Oxane, hein Flo ?

Lynx ? Hyène ?
Ils acceptent les animaux à ce point-là ?
Je regarde son animal avec étonnement, apparemment, je ne suis pas le seul à avoir un animal qui sache parler.
Je suis dans un zoo ou dans un internat, ici ? Parce que si des hyènes se baladent en liberté dans les couloirs, je vais avoir beaucoup de mal à m’y habituer. J’espère surtout qu’il n’y a pas d’animaux encore plus dangereux.

-Heu ouais... Il a raison. Les... heu... les animaux sont ok ici. Enfin, perso... on a rien dit pour Sam, donc... ouais.

L’étudiant avait pris la parole, avec tout les signes apparents de timidité. Massage de nuque, tête baissée… Un peu paradoxal vu la différence d’âge et le rapport de force…
Aube, qui a entendu les paroles de la belette, monte sur ma tête et dit d’un ton apeuré :

-T’as entendu ça ? Y a des hyènes en liberté ! Faut qu’on parte d’ici avant de se faire dévorer !

Je ferme ma valise et me lève face à l’étudiant. Je suis également un peu stressé, j’ai toujours détesté ce genre d’animaux, mais je tente de rester calme et logique. L’un de mes corps s’en va régler la paperasse, passant à côté de l’étudiant. Pendant que mon deuxième corps s’éloigne, je dis, fier de ma déduction :

-Ces animaux-là doivent être tenus en laisse, non ? Ou bien, ils ont une muselière ?

Pour moi, c’est évident, c’est une règle fondamentale de sécurité, surtout avec des animaux qui pourraient broyer des os sans aucun problème.

 
P.S.:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Florian Desthell [ABS]
MEMBRE
Let me tell you who I am !

• Inscription : 09/05/2013
• Messages : 250

Carte d'Identité
Plus sur toi:
MessageSujet: Re: Deux Berry pour le prix d'un [PV Florian]   Mar 20 Aoû - 11:15

Deux Berry pour le prix d'un
Florian & Théo


La petite araignée, silencieuse depuis le début, posée gentiment sur l'épaule du pré-adolescent s'affola en entendant Sam :

-T’as entendu ça ? Y a des hyènes en liberté ! Faut qu’on parte d’ici avant de se faire dévorer !

Ma belette se mit à rire en l'entendant, il riait tellement haut et fort qu'il tomba dans ma capuche, rouler en boule sur lui même. J'ai failli tomber d'ailleurs avec le poids. En même temps, la jolie Arachnide n'avait pas tort, certain des ewig que Sam et moi avions croisé, était énorme et dangereux. Le petit nouveau ferma sa valise, plutôt énorme comparer à sa taille et se tourna face à moi. Il semblait un peu nerveux, un peu comme moi, mais je suis toujours nerveux face à des inconnus, même les enfants. Son second lui, ou lui tout court, je ne serais pas dire lequel était le bon, parti vers le chemin de l'administration, peut-être pour finir son inscription. Il me demanda :

-Ces animaux-là doivent être tenus en laisse, non ? Ou bien, ils ont une muselière ?

Je réfléchissait à sa question, avait-on vu des ewigs avec des muselière dernièrement ? Non. Je repense au léopard de Erwan, à la hyène de Willow ou même au lynx d'Oxane. Aucun n'avait de protection. Je pense surtout que cela les générait plus qu'autre chose. Je répondis simplement, avec le peu d’expérience dans le domaine que j'avais:

-Ben je pense que... heu... ça dépend du proprio. Et puis... je pense pas que certain... comment dire... apprécierait qu'on enferme leur compagnon. Enfin, tu dois comprendre, vu que... t'es aussi un mutant.

En même temps, il ne me fallait pas plus d'argument pour savoir qu'il s'agissait bel et bien d »un garçon comme moi. Usage de son pouvoir d'ubiquité, animal qui l'accompagne, bref. J'avais toute les preuves, un éventuel futur ami mutant.


P.S.:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Deux Berry pour le prix d'un [PV Florian]   Ven 30 Aoû - 18:25

-Ben je pense que... heu... ça dépend du proprio.

Hein ? Ils laissent le choix au proprio de mettre une protection ? Si oui, tant mieux, si non, tant pis, c’est ça ?

-Et puis... je pense pas que certain... comment dire...

Sa timidité me perturbe, je fais si peur que ça ?

-…apprécierait qu'on enferme leur compagnon. Enfin, tu dois comprendre, vu que... t'es aussi un mutant.

Alors, première chose : On s’en fout que les proprios apprécient ou non, on va pas laisser des élèves se faire boulotter la face à cause de leurs caprices, parce que, même si on imagine que tous les animaux présents ici sont aussi intelligents que Aube (ce qui doit être le cas), rien n’indique qu’il n’y aura pas de dispute à un moment ou à un autre. Parce que se disputer avec une arachnide de 15 cm, c’est relativement sûr, mais se disputer avec un lion de 150 kg, c’est un peu moins prudent.
Deuxième chose : Je ne suis pas un mutant. Certes, j’ai un pouvoir, mais ça n’a absolument aucun rapport avec une mutation. Enfin, cette expression est tellement ancrée dans les esprits qu’elle existera encore pour un bout de temps… Personnellement, j’ai la même réaction face au mot "mutant" que face au mot "nègre", mais ce n’est que mon avis.

-Bah, je suppose que si la direction ne fait rien, c’est qu’il n’y a pas encore eu d’accident.

J’ai bien insisté sur le mot "encore", pour bien lui faire comprendre mon avis sur ce sentiment d’insécurité. J’observe la réaction de sa belette, qui, en tant qu’ewig, devrait me faire part de son avis, plus clairement que son propriétaire, en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Florian Desthell [ABS]
MEMBRE
Let me tell you who I am !

• Inscription : 09/05/2013
• Messages : 250

Carte d'Identité
Plus sur toi:
MessageSujet: Re: Deux Berry pour le prix d'un [PV Florian]   Ven 13 Sep - 10:57

Deux Berry pour le prix d'un
Florian & Théo


Il semblait un peu surpris du ton de ma voix, mais tendu face à ma dernière phrase.

-Bah, je suppose que si la direction ne fait rien, c’est qu’il n’y a pas encore eu d’accident.

Alors là... Je n'en savais strict rien, quoique. Le doux souvenir de la rencontre avec Willow et Howl me revint à l'esprit. Bon ok, elle voulait juste savoir qui j'étais et ne voulait pas me bouffer, mais le petit n'a pas tort, une hyène, mais apprivoisé par son maître reste une hyène. D'ailleurs ce jour-là, Willow m'avait dit qu'elle sortait du zoo. Je cherchais mes mots encore une fois, mais Sam fut plus rapide :

-Oh c'est bon, c'est pas la mort ! J'pense pas qu'il y en ai eu, sinon on s'rait pas là, hein Flo ?

Je me tournais vers lui, il souriait dans ses moustaches. Il semblait apprécier le jeune adolescent, dont le nom ne m'était pas encore parvenu aux oreilles. Je suis tellement doué pour faire les présentations. Et puis, il s'était tendu lorsque j'ai dit le mot "mutant".

-Écoute, désolé, je suis pas encore habitué à rencontrer des gens comme moi. Je savais même pas que cette école existait alors...

Je mordis encore une fois mes lèvres, mais putain ! Qu'est-ce que je peux être maladroit des fois.

-Je... moi c'est Florian. Vu la taille de ta valise, tu dois être interne. Je le suis aussi, mais... heu... en tant que lycéen. T'es juniors non ?
-Ouais et on peut guider man !! Moi c'est Sam !!



P.S.:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Deux Berry pour le prix d'un [PV Florian]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Deux Berry pour le prix d'un [PV Florian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deux mascottes pour le prix d'une !
» [FB] Deux tueurs pour une victime. Mais qui remplira sa mission?
» Une question pour le prix de deux ! ( Je blague)!
» Deux pour le Prix d'Un...
» Deux charmeurs pour une jument. [Privée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Time ♪ :: ~ ETERNAL TIME :: •• Internat :: •• Lieux Extérieurs :: •• Entrée & Parking-