Eternal Time ♪


 

Partagez | 
 

 Bonjour toi... ||PV Gale Hawthorne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Lya Hollow [ABS]
MEMBRE
Let me tell you who I am !

• Inscription : 24/03/2013
• Messages : 73

Carte d'Identité
Plus sur toi:
MessageSujet: Bonjour toi... ||PV Gale Hawthorne   Ven 17 Mai - 17:53

Aaaaaah la forêt...
Bon dis comme ça, ça fait un peu bizarre, limite "sauvage", mais je l'aime vraiment, cette forêt, avec ses grands arbres qui bruissent, sa brise qui joue dans mes cheveux et son feuillage qui fait des taches de lumières sur le sol... Et les bruits, aussi, très très très relaxants. C'est d'ailleurs pour ça que je viens ici : me détendre, faire une sieste si le besoin s'en fait sentir, mais des fois, je viens pour faire le point.
Faire le point sur mes progrès, existants ou non, sur ma vie, à peu près réussie (enfin pour l'instant) ou tout simplement quand j'ai envie d'être seule avec moi-même. Parfois, je prends un bouquin, parfois non. Parfois je prends de la musique, ou de quoi dessiner, mais parfois, j'ai juste besoin d'être loin du monde et de toutes les préoccupations que ça entraîne : comment je vais m'habiller, est-ce que je prends un autre dessert... Oui, je me pose beaucoup de questions existentielles comme celles-là. ^^
Enfin bref, c'est un après-midi comme je les adore : soleil, brise légère, température adéquate... Du coup, au lieu de rester enfermée à m'entraîner avec ces fichues ailes qui, je ne sais pour quelles obscures raisons, s'obstinent à me contrarier. Ça finit toujours mal dans ses cas là, surtout pour moi. Ou pour une quelconque personne ayant le malheur de se trouver sur mon chemin. Je ne suis pas une peste, non, c'est juste que bein des fois... ça part. Involontairement la plupart du temps. C'est donc aussi quelque chose que j'essaie de contrôler, en plus de ces saletés d'ailes. La vie est une rude épreuve...
Je me suis ressaisie : à m'entendre penser, on pourrait croire que je suis dépressive, et même si j'ai la certitude que je suis seule, je me méfie maintenant dans cet asile de fous, ou n'importe qui d'apparence banale peut se retrouver dans votre tête par sa simple volonté. Très désagréable. J'ai déjà fait l'expérience. Enfin bon.
A force de déambuler, j'ai trouvé LA place parfaite, mi-ombre, mi-soleil. Je me suis laissée tomber avec un soupir de... de... de... contentement et j'ai laissé l'herbe me chatouiller les mollets. C'est super agréable ! J'ai même failli m'endormir. Sauf que je me suis redressée d'un coup. Un craquement. Fort. Il doit être près. THE CHOSE doit être près. J'aime pas ça du tout. Alerte, je regarde autour de moi. Rien. Ou alors THE CHOSE est super forte niveau camouflage. J'ai frissonné. Si ça se trouve, c'est un de mes charmants petits camarades qui me fait une petite blague...
Je me lève quand même, on sait jamais. J'essaie de déployer mes ailes, peut-être que - par je ne sais quel miracle - elles vont m'obéir... Mais oui c'est ça, compte la dessus et bois de l'eau ! Bien sûr, aucun résultat. Pff... Faut pas que je me laisse distraire. Reste concentrée. Je scrute les sous-bois, mais je ne distingue rien à travers les feuilles vertes. Je me déplace le plus silencieusement possible, attirée par un je-ne-sais-quoi qui me semble... Familier. Tous mes muscles se tendent, prêts à détaler au moindre signe suspect.
Je suis sûre que je flippe pour rien, mais bon quand même. C'est la première fois que je viens dans cette partie de la forêt et je me suis pas encore familiarisée avec le terrain. Alors que je suis en train de me dire que finalement c'est bon, y a rien, tu peux retourner t'allonger et dormir, un mouvement dans les fourrés manque de me faire sursauter. J'étouffe un cri, mais un souffle d'air sort, hum, disons bruyamment de ma bouche. Comme un cri silencieux. Et je la vois.
Belle, gracieuse, aérienne, délicate. Je n'ai pas assez de mots. Elle doit être effrayée par mon air tendu. Elle tourne sa tête gracile vers moi, ses yeux de velours sondant les miens. N'aie pas peur... Ne t'en va pas, s'il-te-plaît... Elle n'a pas l'air si effarouchée que ça en fait. Je n'ose pas bouger, je me contente de la regarder. Elle sort de derrière les buissons et je vois son corps entier. Musclé et fin à la fois. Léger, un corps qu'on imagine sans aucun mal filant, sautant, bondissant à travers les arbres. Brune, presque dorée sous les rayons qui inondent son pelage, elle fait quelques pas vers moi. Ses longues jambes se plient et se déplient en rythme, décomposant le pas comme si elle se savait admirée. Comme si elle était consciente de sa beauté. C'est la première fois que j'en vois une d'aussi près. Je crois même que c'est la première fois que j'en vois une tout court. Je retiens mon souffle. Elle est maintenant à moins de 50 centimètres de moi. Je plonge dans ses yeux, ses yeux sombres et inexplorables. On dirait qu'elle est... spéciale, plus intelligente que les autres.
C'est là que je sens, dans mon esprit, comme un filament de brume qui toque poliment à la lisière de ma conscience. J'ai un mouvement de recul, mais la sublime créature ne me quitte pas de son regard presque humain. Elle semble me dire de ne pas avoir peur. Alors je reste. Et je lui ouvre les portes de mon esprit. Le filament s'engouffre dedans, lentement, presque avec délectation. Je ne sais absolument pas ce qui se passe. Je me sens au bord de la panique mais la conscience dans ma tête me calme, me rassure, me parle comme à une petite chose effrayée. Ce que je suis peut-être, après tout...
Peu à peu, je me détends, et laisse cette présence chaleureuse m'envahir. On fait connaissance, doucement, et je ne sais pas pourquoi, mais j'aimerai que cet instant dure toujours. Elle dit s'appeler Misao. Dit que nous sommes liées, pour la vie. Qu'elle est mon Ewig. Mon Ewig. C'est donc ça. Tous ces mois passés à me demander quand je rencontrerai l'âme sœur, tous ces mois à cacher mon impatience, tous ces mois à envier les autres. Enfin, c'était mon tour. Mon Ewig. Pas n'importe quel Ewig. Le mien. Et je suis heureuse, parce que j'ai vraiment un Ewig magnifique. Une biche. Une biche splendide, et gentille, et douce. Du moins pour le moment.
D'un coup, l'instant magique se rompt par un bruit. Je fait volte face, m'attendant à ce que la biche détale. Et puis je me souviens. Ce n'est pas la biche, mais ma biche. Elle s'approche de moi et me frôle de son épaule. Je reporte mon attention sur ce qui nous entoure.
Il y a un garçon qui m'observe. Le bruit que j'avais entendu était son rire. Je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer qu'il était beau. Vachement beau même. Dans le genre beau et gentil, quelqu'un à qui on donnerait le bon Dieu sans même le connaître. Grand, musclé, brun. Il a l'air décontracté, nonchalamment appuyé contre un tronc. Le soleil allume des reflets châtains dans sa chevelure. Je remarque ses mains, larges et calleuses, les mains d'un homme qui passe son temps dehors.
Et puis je me rends compte que je suis en train de le dévisager sans aucune retenue. Oups... Gênée, je me sens rougir, et baisse les yeux. Heuuu... Jfais quoi maintenant ?? Je relève la tête pour voir la réaction du beau gosse, que je suis sûre de n'avoir jamais vu. Entre-temps, il s'est rapproché, et je distingue à présent ses yeux bleus, à la limite du gris. Ils sont plissés par son sourire. C'est alors que j'entends une voix dans ma tête. Une voix qui dit, espiègle :
Il est pas mal hein ?
Ça m'arrache à ma contemplation. Un peu flippée, je croise le regard de la biche - pardon, Misao - qui regorge de malice. Ah d'accord. La voix dans ma tête, c'était elle. Euh ouais ! Pour cacher mon trouble, je tente d'engager la conversation mais ne parviens qu'à bafouiller un misérable :

"Heu salut..."

Pff minable ! Franchement j'étais capable de mieux que ça avant ! Je dois être en équilibre instable avec mon changement de vie, d'établissement, et même de morphologie, et ça perturbe mon expression orale. Mouais, ça doit être ça. Ou alors c'est juste que le mec en face de moi est super beau et plus agé que moi et ça me flanque la pétoche...
Perso, à choisir, je préférerai que ça soit la première option... Boh au pire, j'en serai pas à ma première humiliation...
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Katherine [ABS]
MEMBRE
Let me tell you who I am !

• Inscription : 04/06/2011
• Messages : 500

Carte d'Identité
Plus sur toi:
MessageSujet: Re: Bonjour toi... ||PV Gale Hawthorne   Ven 24 Mai - 20:53



Gale Hawthorne & Lya Hollow


Bonjour toi ...





Gale n’avait aucune intention de sortir aujourd’hui. Il aurait préféré rester dans son appartement, mais son ewig l’avait quasiment obligé à prendre l’air frais, se changer les idées, cesser d’être coupé du monde. Le pauvre était encore bien blessé que sa copine l’avait quitté, même s’il l’avait un peu mérité, il n’aurait jamais cru que Sumer abandonne aussi vite la partie. Mais où était-elle allée ? Personne ne savait. Depuis, le jeune homme était resté terré dans son appartement, séchant de nombreuses fois les cours –alors que cela ne lui correspondait pas, et passer entre autre sa vie à dormir. Lady, sa chèvre qui lui servait d’âme-sœur avait bien tenté de le réconforter mais rien n’y faisait. Elle savait bien qu’il tournerait la page lorsqu’il se sentirait prêt.
Mais où allait l’étudiant ? Ses pas le guidaient, les sabots de son ewig claquaient sur le sol. Et puis, la civilisation disparut, laissant place à la végétation de la forêt. Il adorait cet endroit, même si cela faisait des mois qu’il ne s’y était pas rendu. La forêt lui avait manqué, il n’avait pas eu de contact avec la nature depuis un moment, parcourir les terres avec curiosité, grimper dans les arbres et s’y attarder pendant des heures. Il croyait que ce lieu était magique, les arbres vert semblaient touchés le ciel laissant peu de luminosité, le sol était terreux, loin d’être sec. En bref, un endroit magnifique que Gale s’y rendait pour penser.
En plus de cela, il faisait bon. Le soleil était au rendez-vous, le ciel était clair et sans nuage. Les fleurs commenceraient à fleurir, laissant place au gout printanier. L’ex-ange adorait le printemps, c’était beau, vif. En ces temps, c’était à peine s’il remarquait ces détails, son esprit était vague et indécis. Il avait l’impression qu’un orage planait au-dessus de sa tête, et qui menaçait de s’abattre.C’est ce qu’on appelle la déprime, lui intima son ewig qui surveillait ses pensées. Il détestait quand elle faisait cela, il l’engueulait, réclamant un peu d’intimité, tout en fermant son esprit. Lady fut quelque peu blessé, mais n’en dit rien. Elle avait l’habitude de cette humeur explosif et chiante. Le seul hic était que cette forêt lui rappelait Sumer, son ex-copine, car c’était là où il l’avait rencontré pour la première fois. Il fit presque demi-tour, prenant ses jambes à son cou. Mais non, il continuait son chemin. Il marchait, regardant autour de lui, cherchant un endroit où se poser. Il fallait trouver l’endroit idéal, car ce serait ici qu’il passerait les prochaines heures.

Quelques instants plus tard, Gale entendit un souffle, une espèce de cri silencieux qu’il avait tout de même perçut. Il n’avait pas le goût de rencontrer quelqu’un, alors il se plaçait derrière un arbre. Il était quand même curieux de voir de qui il s’agissait, mais ses yeux tombèrent sur un animal. Une biche à la robe caramel, légèrement poussiéreuse dû à l’environnement de la forêt. Elle était belle, gracieuse et sauvage. Par contre, son regard en disait autre chose. Elle fixait quelque chose, -ou peut-être quelqu’un. Cela lui donnait un air intelligent, comme si elle arrivait à réfléchir comme un humain. Juste devant elle se plaçait une jeune femme, se tenant droite comme un piquet à croise qu’elle n’osait bouger. Son visage était empli de peur et de confusion, mais également un brin de fascination restait encré dans ses yeux. Ebahie de voir une biche si près et si courageuse, l’étudiant comprit rapidement que l’adolescente venait tout juste de rencontrer son ewig. Il sourit, parce qu’il n’avait jamais vu en live ce phénomène, et pour tout dire c’était assez bizarre. Mais exceptionnelle. En quelques minutes, deux êtres se lient jusqu’à la fin de leurs vies. Même si Gale ne le montrait pas en ce moment, il était heureux d’avoir Lady à ses côtés. Parce qu’au fond, il savait qu’il n’était pas seul.
Gale ne se souciait plus d’être caché, il les contemplait avec une certaine fascination. Il s’était adossé contre le tronc d’arbre, les bras croisés. Lady, quant à elle, restait derrière lui, amusée. La jeune femme, près de la biche, commençait tout juste à se détendre, Gale ne put s’empêcher de pouffer. Il essayait de l’étouffer, mais trop tard, il avait cassé le moment. Elle avait récupéré cette expression de peur, et il l’avait fait sursauter. Maintenant qu’il s’était fait prendre dans le fait, il n’allait pas pouvoir s’enfuir, à moins d’être un vrai idiot désespéré. Le jeune homme sentit le regard de l’inconnue sur lui, le dévisageant sans aucune gêne. Il sourit, amusé, car elle rougissait une fois que leurs regards se rencontrèrent. De loin, il pouvait voir ses cheveux châtains, presque blonds, qui s’ondulaient aux pointes. Ils avaient sans doute le même âge, ou dans les alentours.
Il décidait de s’approcher un peu plus, il ne savait pas vraiment pourquoi, car après tout, en venant dans cette forêt, il avait espéré être seul. Mais pourquoi pas faire de nouvelles rencontres ? Cela l’aiderait sans doute à passer le cap. Et puis, cette adolescente l’amusait un tantinet. Elle était intéressante, car elle était très gênée de sa présence.

Ses lèvres ornaient un sourire en coin et il s’agrandissait en la voyant bafouiller quelques paroles de salutations. Était-ce lui qui la rendait dans un tel état, au point de ne pas pouvoir parler correctement ?

-Salut. Dit-il amicalement avant de continuer. J’imagine que c’est la première fois que tu rencontres ton ewig, je me trompe ?

Et cela se voyait, rien qu’à voir sa tête. Elle était légèrement alarmée, ou peut-être était-ce du à la présence de Gale ? Il rit sous cape, essayant de reprendre son sérieux.

-Non, je dis ça c’est parce que t’as l’air un peu flippée.

Comment allait-elle réagir ? En tout cas, il gloussait. C’était normal après tout d’avoir peur, c’est magique mais effrayant. Un animal passera sa vie à côtoyer son humain, il fallait le temps d’apprendre la nouvelle. Enfin, c’était cool, cela voulait dire qu’elle était une mutante. Il n’y avait pas à faire semblant, même si la nouvelle était répandue. Lady s’avançait, tête haute, toute fière d’enfin montrer sa présence.

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Lya Hollow [ABS]
MEMBRE
Let me tell you who I am !

• Inscription : 24/03/2013
• Messages : 73

Carte d'Identité
Plus sur toi:
MessageSujet: Re: Bonjour toi... ||PV Gale Hawthorne   Dim 2 Juin - 21:18

Bon. Concentration maximale. Objectif : faire une phrase cohérente.
Je rassemble mes idées qui se sont éparpillées je ne sais pas trop où et je tente de répondre à la question du beau gosse. Question pas trop compliqué, soit dit en passant. Un simple "Salut. J’imagine que c’est la première fois que tu rencontres ton ewig, je me trompe ?" ne doit pas être difficile à satisfaire. Je suis presque prête à me lancer lorsqu'il m’interrompt.

"Non, je dis ça c’est parce que t’as l’air un peu flippée."

Un peu flippée ? Moi ? Mais absolument pas ! Ou alors, un tout petit chouilla d’appréhension. C'est vrai quoi, c'est tout à fait logique, je dirais même banal, de rencontrer un animal, sauvage qui plus est, de faire ami-ami avec lui et d'apprendre que finalement nous sommes liées et si l'une de nous meurt, l'autre aussi. Franchement, je vois pas de quoi en faire un plat !! Bon faut vraiment que je lui réponde là, il est limite en train de se foutre de moi.

"Euh oui, c'est la première fois... C'est hallucinant tu trouves pas ? Personnellement, je trouve ça génial !!"

Houla doucement sur l'enthousiasme quand même ! Faudrait pas que je passe pour une illuminée aux yeux de ce mec sublime ! Alors je referme la bouche. J'enchaîne plutôt sur un sujet moins risqué :

"Tu es à l'Academy ?"

Minable.
Je sais.

Je sens la présence de la biche, autant à mes côtés que dans ma tête. C'est assez... Déstabilisant. Je suis à deux doigts de lui demander The Ewig's Mode d'Emploi quand une jolie chèvre blanche s'avance la tête dressée. Misao exprime son contentement par un frétillement de la queue et s'approche de la nouvelle venue. Quelques coups de museau plus tard, elles ont l'air d'être amies. Enfin, je ne sais pas si on peut dire d'une biche et d'une chèvre qu'elles sont amies, même si la biche et la chèvre en question sont plutôt... Spéciales. Attendrie par les deux Ewigs, j'ai presque (je dis bien "presque") oublié le garçon. Je ne me souviens de sa présence que lorsqu'il rit doucement. Je me tourne vers lui et prise d'une inspiration subite, je lance :

"Au fait, je suis Lya. Et toi ?"

Progrès. J'ai parlé de ma propre initiative et ma voix était... Bein pas tremblante. C'est déjà pas mal ! Plus que quelques minutes d'entraînement et je serai en mesure d'avoir une VRAIE conversation, de faire des phrases de plus de trois mots... Vivement que ça arrive !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Katherine [ABS]
MEMBRE
Let me tell you who I am !

• Inscription : 04/06/2011
• Messages : 500

Carte d'Identité
Plus sur toi:
MessageSujet: Re: Bonjour toi... ||PV Gale Hawthorne   Dim 9 Juin - 1:41



Gale Hawthorne & Lya Hollow


Bonjour toi ...





"Euh oui, c'est la première fois... C'est hallucinant tu trouves pas ? Personnellement, je trouve ça génial !!"

Bredouillant sa phrase, l’inconnue fut emportée par son enthousiasme. Chose qui fit rire, une énième fois, Gale qui la scrutait d’une manière moqueuse. N’avait-elle pas parler à quelqu’un depuis longtemps ou quoi ? Gale comprenait tout à fait qu’elle était un peu secouée, il l’avait été lui-même. Enfin, il imaginait que tout le monde ressentait ce genre d’émotion à la rencontre d’un animal qui représentait votre âme.

-Je te l’accorde, c’est complètement dingue !

Dit-il avec presque le même enthousiasme. Il fallait vraiment qu’il arrête de se moquer sinon elle allait carrément le détester. Il espérait quand même qu’elle savait qu’il plaisantait. Une esquisse vint sur son visage alors qu’elle changeait de sujet, s’il était de l’académie ? C’était drôle, parce que peu d’humains auraient comprit qu’il s’agissait d’une rencontre humain/ewig, alors c’était logique qu’il soit un mutant, non ? Enfin, il voyait les choses comme cela. Et puis, comme pour répondre à sa question, Lady fit son entrée, toujours aussi fière. Elle émit un petit bêlement, comme pour indiquer qu’elle existait et qu’il ne fallait pas l’oublier. Gale regardait la biche faire des yeux doux avant de rejoindre l’autre animal, plus que contente de rencontrer une nouvelle personne, si on pouvait pire cela comme ça. Gale regarde la brune inconnue dont elle ne connaît toujours pas le nom, elle a aussi cet air émouvant à la vue des deux ewigs qui font copain-copains. Hawthorne avait encore une fois d’essayer de retenir un petit rire, mais trop tard. La jeune femme l’avait entendu, et s’arracher à son admiration, comme si elle venait de se rappeler de sa présence.

Ça faisait longtemps que Gale n’avait pas rit. Même si c’était pour se moquer d’une inconnue, ça avait valu la peine qu’il sorte un peu prendre l’air. Il n’avait pas exactement eu ce qu’il voulait, car après tout, il était venu ici pour une après-midi en solitude, lieu pour réfléchir et analyser les détails de sa vie. Peut-être même que cela aurait empirer les choses, son état d’esprit alors rencontrer cette inconnue était peut-être la meilleure chose que Gale était tombé dessus. Lady fut la première à remarquer cela, mais n’en fit point d’allusion à son humain, de peur qu’il prenne cela mal. Elle ne voulait pas tout gâcher.
Gale se rendit compte qu’il ne connaissait pas le nom de la fille, et que lui non plus ne s’était pas présenté. C’était drôle, ils parlaient depuis plusieurs minutes mais aucuns d’eux n’avaient prit le temps de s’échanger leur nom. Et comme si elle avait lu dans ses pensées, la fille se retourna vers l’étudiant et l’informa qu’elle s’appelait Lya et lui retourna la question. Il remarquait qu’elle ne balbutiait plus, pas de tremblement, ni rien. C’était un nom peu commun mais qui avait originalité. On ne pouvait pas trouvé plus court, ça c’était sûr.

-Et moi, c’est Gale.

Répondit-il en lui adressant un sourire amical. Et maintenant, il ne savait plus quoi dire. Il n’avait vraiment d’inspiration, mais il voulait continuer la conversation, parce qu’il ne voulait pas laisser place à un silence. Il n’aimait pas vraiment les gros blancs. Et puis, s’il voulait être amis avec la dénommé Lya, mieux valait en apprendre plus non ?

-T’es à Eternal Time depuis longtemps ?

Ils avaient au moins un point commun ; ils venaient tout deux de Eternal, alors pourquoi pas en parler ? Si elle venait tout juste de rencontrer son ewig, alors oui, non ? Ça pouvait dépendre.

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Lya Hollow [ABS]
MEMBRE
Let me tell you who I am !

• Inscription : 24/03/2013
• Messages : 73

Carte d'Identité
Plus sur toi:
MessageSujet: Re: Bonjour toi... ||PV Gale Hawthorne   Ven 5 Juil - 11:33


Gale. Joli, court, facile à retenir, ça me va.
Par contre s'il pouvait arrêter de rire, même si il a un rire incroyablement sexy, ça m'arrangerai parce que là je commence à me sentir vraiment... Pas forcément débile, mais disons mentalement inférieure... Quoiqu'il a vraiment un beau rire.
Bon faut que j'arrête de fantasmer sur ça, c'est pas ça qui va m'aider à me sentir moins cruche.

"T’es à Eternal Time depuis longtemps ?"

Mmm quelle voix ! Euh vite, réponds quelque chose ! Allez ! Quelque chose de super spirituel, de sensé, d'intelligent...

"Euh non ça doit faire quatre mois à peu près... Donc non, ça fait pas très longtemps..."

Waw. Y a pas à dire, on fait pas mieux comme phrase. Pff franchement ! Pourquoi je suis toujours comme ça avec des gens - disons plutôt des mecs - que je ne connais pas ?
Bon, surtout, ne pas laisser la conversation s'arrêter et laisser place à un silence interminable qui a le don de me mettre mal à l'aise (ou encore plus que maintenant). Trouve quelque chose à dire. Trouve vite quelque chose à dire ! Allez Lya !

Demande lui si il a une copine !
Ça va pas la tête ou quoi ? Mais t'es totalement folle, on demande pas ça à quelqu'un qu'on voit pour la première fois !
Pff vous les humains, vous êtes si compliqués ! Quand un mâle nous plaît, on se demande pas si ça le fait ou pas ! On va le voir, on le séduit et après il nous...
STOP ! Pas de détails merci ! Et puis techniquement, on n'est pas vraiment "humain" comme tu dis, plutôt des mutants... Et il ne me plaît pas, chère Misao, c'est juste qu'il est...
Qu'il est... ?
Bref, t'as compris.
Non j'ai pas compris, exprime le fond de ta pensée jeune fille !


Je préfère couper le contact. J'aime bien mon nouvel Ewig, mais si elle est comme ça tout le temps, ça va être dur...
Retour à la réalité. Et je me rends compte que ça fait plusieurs minutes que personne n'a rien dit. Gros blanc en perspective. Sa mère...
Si je prends des initiatives, il va bien réagir ? Est si il voulait partir mais ne savait pas comment faire pour ne pas me vexer ? Bon c'est pas grave, test :

"Ça te dit qu'on se balade un peu ? Je... J'aime bien marcher..."

Allez, steuplé, prends pas un air embarrassé genre "ce serait avec plaisir mais j'ai un truc à faire", cette excuse pourrie qui revient à chaque fois...



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Katherine [ABS]
MEMBRE
Let me tell you who I am !

• Inscription : 04/06/2011
• Messages : 500

Carte d'Identité
Plus sur toi:
MessageSujet: Re: Bonjour toi... ||PV Gale Hawthorne   Mar 23 Juil - 17:19



Gale Hawthorne & Lya Hollow


Bonjour toi ...





Lya répondit à sa dernière question. Quatre mois qu’elle habitait Eternal Time. En effet, cela ne faisait pas longtemps, au contraire. Ça devait quand même être drôle de venir à l’académie sans ewig… Gale, lui, avait rencontré sa petite chèvre avant son arrivée, alors il ne s’était pas senti vraiment seul. C’était toujours chouette d’avoir quelqu’un à qui parler, être accompagné et être soutenu par. Enfin, puisqu’un ewig était l’âme d’un humain, cela signifiait qu’il se parlait à lui-même. C’était bizarre quand on y pensait de cette manière.
À son arrivée, Gale était discret et bon travailleur. Il avait été un peu perdu –un peu comme tout le monde à priori, mais s’était vite intégré, surtout grâce à son parrain. Bon, au début, il n’avait pas été vraiment enchanté d’un avoir un, surtout le sien, qui le surprotégeait de tout. Mais il avait prit l’habitude.
Et maintenant le voilà ; 18 ans, et il se demandait toujours ce que l’avenir lui apporterait. Il n’avait fait que des erreurs ces derniers temps, mais Lady espérait qu’il survivrait cette passe qu’était l’adolescence. Ouais, bon, à 18 ans, l’adolescence était finie, mais on ne pouvait pas dire qu’à cet âge-là, les jeunes adultes étaient très matures, au contraire. Même s’il croyait avoir tout vécu, il n’avait pas encore vu au-delà du bout de son nez.

Un silence s’était brusquement abattu dans la conversation des deux mutants. Gale avait simplement sourit à sa réplique, et n’avait rien ajouté. Que dire ? Il n’avait plus du tout d’inspiration. Il demanda à Lady de l’aide, de chercher un sujet, n’importe quoi mais quelque chose de concret.

*J’en sais rien moi… demande-lui si elle veut sortir prendre un verre un de ces quatre ?!*

Gale faillit s’étouffer en entendant ces paroles. Quoi ? Il venait à peine de sortir d’une relation qui n’avait pas fonctionné, et déjà, elle lui demandait de passer à autre chose ? Euh non, cela ne marchait pas comme cela, il fallait du temps. Et si le jeune étudiant s’en rappelait bien, c’était bien elle, qui l’avait poussé à sortir avec Sumer.

*Qu’est-ce que tu racontes ? T’es malade, tu sais très bien qu’en ce moment je ne suis pas fan de tout ça… T’as toujours eu des idées de mer… *

Il s’arrêta brusquement de parler mentalement à son ewig car Lya avait prit la parole. Elle lui proposait de marcher un peu, se balader, explorer un peu le terrain qu’était la forêt. Son visage prit un air du chat Potté, pour le convaincre d’accepter. Il rit, et se détachait de son arbre  qu’il avait prit pour appui.

-No problemo. Mais si on se perd, ça sera de ta faute.

Il sourit pour accompagner sa « blague ». Non, il n’était pas sarcastique, il avait seulement prit un ton enjoué. Bien sûr qu’ils n’allaient pas se perdre. Gale connaissait à peu près la forêt, du moins une partie. Auparavant, il s’y rendait pour la découvrir. Il avait vu pleins d’endroits sympas pour s’y poser, que ce soit dans les arbres ou dans un petit endroit posé à l’ombre. En Hiver, c’était encore plus magnifique. Surtout que les animaux sauvages laissaient leurs empreintes. Bref, ils avaient prit une direction et marchèrent lentement. Lady les suivaient joyeusement, toute contente de pouvoir bouger un peu. De toute manière, son humeur atteignait le septième ciel par un simple détail, quelque chose qui n’aurait aucune valeur aux yeux des autres. C’était aussi pourquoi Gale ne lui donnait jamais de sucre.

-Et sinon, ton ewig te plait ? Ça serait bête, vu que tu vas passée ta vie avec elle.

Oui, en effet, ce serait vraiment bête de ne pas aimer son compagnon. Cela pouvait arriver parfois, il n’y avait pas de doute mais ce n’était jamais plaisant. L’étudiant appréciait le sien, même si elle était un peu fofolle et légèrement hyperactive, son affection pour elle ne faisait que de s’accroitre.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Bonjour toi... ||PV Gale Hawthorne   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bonjour toi... ||PV Gale Hawthorne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Adieu Haiti, Bonjour Dominicanie
» bonjour [pv Petit Matin]
» Bonjour de Thibaut
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère. Politiquement vôtre.
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Time ♪ :: ~ AUX ALENTOURS :: •• Forêt de Pins-